6 millions d'euros pour la transition !

En 2020, nous avons décidé de nous lancer dans une aventure un peu folle : créer une banque européenne consacrée au financement de la lutte contre le réchauffement climatique. 2 ans plus tard, nous investissons 6 millions d'euros dans la transition écologique !

September 09, 2022 · 6 min de lecture

Notre constat est simple : nous faisons face à une crise climatique sans précédent et nous avons encore le pouvoir et les moyens d’agir.

Comment ? En permettant à chacun de financer la construction d’une société plus juste et respectueuse de l’environnement. Car notre argent c’est notre « pouvoir » de façonner le monde. De là naît Helios, un nouveau modèle bancaire qui mobilise l’épargne pour accompagner l’émergence de la nouvelle économie en finançant et soutenant dans la durée les initiatives audacieuses qui créent les solutions nécessaires à la transition écologique.

L'équipe Helios - 2022

L'équipe Helios - 2022

Vous avez été des dizaines de milliers à partager notre vision et à nous soutenir, en parlant d’Helios autour de vous, en partageant vos idées pour co-construire la banque avec nous, et puis en ouvrant vos comptes bancaires chez Helios.

Vous êtes prêts de 12 000 à avoir ouvert un compte Helios !

Vous êtes prêts de 12 000 à avoir ouvert un compte Helios !

Ensemble, nous avons déjà réussi ce qui nous paraissait un pari fou il y a quelques mois : investir 6 millions d’euros dans des projets qui contribuent à accélérer la transition vers une économie plus bas carbone !

6 millions d’euros pour la transition !

C’était un pari fou mais nous l’avons relevé grâce à toute la communauté. 

  • En moins de deux ans, c’est presque 100 millions d’euros que nous avons sorti des banques traditionnelles ; autant d’argent qui n’aura pas été utilisé pour financer le charbon, le pétrole, le gaz, les pesticides chimiques, l’élevage intensif ou l’armement… c’est un premier message que vous avez passé aux banques françaises pour les inciter à se transformer en urgence. Un message fort envoyé aux banques traditionnelles pour exiger des banques qu'elles cessent de financer les entreprises qui détruisent la planète.
  • En moins de deux ans, c’est 6 millions d’euros que nous avons mobilisés pour développer des projets innovants.

Chez Helios nous avons identifié plusieurs secteurs dans lesquels nous devons agir en priorité pour diminuer drastiquement nos émissions mondiales de gaz à effet de serre : l’agriculture durable, les énergies renouvelables, la mobilité bas carbone, l’efficacité énergétique, la conservation des écosystèmes, l’assainissement de l’eau…

Nous soutenons les secteurs qui favorisent la transition écologique : agriculture durable, mobilité bas carbone, assainissement de l'eau, etc.

Nous soutenons les secteurs qui favorisent la transition écologique : agriculture durable, mobilité bas carbone, assainissement de l'eau, etc.

Et grâce aux comptes que vous avez ouvert chez Helios, nous avons pu participer à financer plusieurs projets, et commencer à ouvrir la voie au changement.

On vous présente les 6 premiers projets financés.

Kwita Wije, la centrale solaire en Nouvelle Calédonie

Kwita Wije, centrale solaire en Nouvelle-Calédonie (crédit photo : akuocoop.com)

Kwita Wije, centrale solaire en Nouvelle-Calédonie (crédit photo : akuocoop.com)

Au début de l’aventure, grâce aux mille premiers acteurs du changement qui ont rejoint Helios, nous avons décidé de nous attaquer au secteur de l’énergie. La consommation d’énergie par le biais de combustibles fossiles (pétrole, charbon, gaz,…) est responsable de la majorité de nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui en fait le principal contributeur à la crise climatique. Ainsi la décarbonation de ce secteur est un levier clé pour lutter contre le réchauffement climatique.

C’est pourquoi nous avons décidé d’accompagner le projet Kwita Wije. Développé en 2021 en Province Sud de la Nouvelle-Calédonie par l’entreprise française Akuo Energy, Kwita Wije est une centrale photovoltaïque qui permet d’alimenter chaque année 1700 foyers en électricité verte. Cette nouvelle centrale solaire permet ainsi d’éviter l’émission d’environ 3200 tonnes de CO2 chaque année.

Hopium, le premier constructeur de véhicules 100% hydrogène Français

Hopium, le premier constructeur de véhicules 100% hydrogène Français (crédit photo : hopium.com)

Hopium, le premier constructeur de véhicules 100% hydrogène Français (crédit photo : hopium.com)

Passé les 3000 ouvertures de compte, nous avons pu soutenir le secteur de la mobilité bas carbone. Les transports sont encore le premier poste d’émission de gaz à effet de serre en France et aujourd’hui 9 français sur 10 utilisent la voiture au moins une fois par jour. Ainsi le défi est de taille pour inventer une forme de mobilité moins nocive pour le climat, et pour notre santé.

Nous avons alors décidé d’accompagner l’entreprise française Hopium. Encore aux prémices de son développement, la mission d’Hopium s’inscrit dans le long terme : démontrer qu’il est possible technologiquement et économiquement de produire à grande échelle des véhicules 100% hydrogène, qui ne rejettent pas d’émission nocive pour le climat. En cela, le projet est autant un défi industriel qu’une vitrine technologique, qui doit permettre d'entraîner le développement de toute la filière hydrogène en France.

Carbios, le recyclage plastique à l’infini

Carbios lutte contre la pollution plastique (crédit photo : futura-sciences.com)

Carbios lutte contre la pollution plastique (crédit photo : futura-sciences.com)

Plus de 10 tonnes de plastique sont produites chaque seconde dans le monde. Léger, résistant, abordable, le plastique à usage unique (PET) est présent à outrance dans notre quotidien. On le retrouve à peu près partout : dans les barquettes alimentaires, les vêtements en polyester, les bouteilles en plastique… Et on sait que ces déchets prennent jusqu’à 1000 ans à se décomposer. 

Au rythme actuel, il y aura plus de plastique que de poissons dans nos océans d’ici 2050. Pour contribuer à endiguer les effets néfastes de la pollution plastique, Helios a financé l’entreprise française Carbios qui développe une technologie innovante de recyclage du plastique à usage unique (PET). Carbios a ainsi mis au point un procédé permettant de recycler intégralement et à l’infini le PET grâce à des enzymes.

Olatein : la nouvelle protéine végétale à base de colza

Olatein : la nouvelle protéine végétale à base de colza

Olatein : la nouvelle protéine végétale à base de colza

La production des protéines animales est aujourd’hui au coeur des débats écologiques pour plusieurs raisons  : 

  • 14,5% des émissions de GES (gaz à effet de serre) sont dûes à l'élevage de bétail
  • L’élevage consomme énormément d’eau en comparatif à des terres végétales

Dans ce contexte, Olatein propose une solution à ces problématiques, tout du moins d’en réduire l’ampleur, grâce à cette nouvelle alternative de protéines végétales : la Canola PRO®. Cette nouvelle protéine végétale est produite grâce au tourteau de colza, récupéré en broyant la graine et en récupérant cette partie centrale autrement jetée. Grâce à ce procédé de trituration spécifique, le colza peut finalement être consommé par l’Homme et se présente alors comme une nouvelle alternative végétale pouvant remplacer la viande, la farine ou les produits laitiers standards. 

Montpellier Assainissement : rénovation de la station d’épuration de Montpellier

Vue de la station d'épuration Maera (crédit photo : Montpellier Méditerranée Métropole)

Vue de la station d'épuration Maera (crédit photo : Montpellier Méditerranée Métropole)

Redoutable poison tant qu’elles n’ont pas été traitées, les eaux usées une fois recyclées sont un précieux remède au stress hydrique (autrement dit, à la rareté toujours croissante de l’eau potable) mais sont très dangereuses tant qu’elles n’ont pas été traitées. Or, le sujet de la rareté de l’eau est plus que jamais au cœur de l’actualité. Rien qu’en France, les températures caniculaires de ces deux derniers mois ont entraîné des situations de pénurie d’eau potable dans une centaine de communes du pays.

C’est dans ce contexte que le projet Montpellier Assainissement prend tout son sens. La modernisation de la station d’épuration Maera lui permettra de pérenniser son rôle crucial de collecter les eaux usées pour les débarrasser des pollutions dont elles sont chargées avant de les rejeter dans le milieu naturel. Ce n’est pas tout : une part des eaux usées pourra être recyclée et réutilisée pour l’irrigation des cultures et l’arrosage des espaces verts, ou encore le nettoyage des rues dans les villes et villages alentour.

La rénovation du métro de Marseille : pour sortir la voiture du centre ville

La nouvelle rame du métro de Marseille (crédit photo : Alstom)

La nouvelle rame du métro de Marseille (crédit photo : Alstom)

En France, 31% de nos émissions de GES (gaz à effet de serre) proviennent des transports. Deuxième ville de France, Marseille n’est pas une ville réputée pour ses transports en commun. D’après AtmoSud, les voitures sont responsables de 31% des particules fines et de 48% des émissions de NO2 (dioxyde d’azote), ce qui fait de la cité phocéenne la ville la plus polluée de France.

Avoir un réseau de transports en commun fonctionnel est une des clés pour drastiquement lutter contre la pollution urbaine, renforcer le maillage entre les différents quartiers et jouer sur le bien être général des habitants. C’est pour cela que nous avons choisi de participer au financement de la rénovation du métro de Marseille.

Une fois rénovées, les 2 lignes du métro de Marseille seront :

  • Gages de plus de sécurité à bord, avec une circulation entre les rames facilitée
  • Gages d’une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite grâce à de plus larges couloirs, des rampes d’accès, barres de maintien.
  • Gages d'éco-responsabilité. Les nouvelles rames seront effectivement éco-conçues, cela permettra leur revalorisation en fin de vie à hauteur de 96%. Elles consommeront moins d’énergie que les rames actuelles grâce à un système de freinage électrique jusqu’à 0 km/h, et à une optimisation de l’éclairage LED (entre autres).

Et ce n’est que le début !

Nous avons tous le pouvoir d’agir à notre échelle et ces 6 premiers millions investis en quelques mois, le montrent ! Avec 12 000 comptes ouverts chez Helios, nous avons montré qu'un nouveau modèle bancaire est possible. Mais la route est longue pour inventer un nouveau modèle économique mondial. Chacun, nous détenons un pouvoir de transformation sans précédent via nos comptes en banque. Alors choisissez de faire la différence en rejoignant une banque durable. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons d’impact.

Le billet vert à quoi ça sert ? Nous sommes convaincus qu'il faut changer les règles de la banque pour financer un monde plus durable. C’est ce qu’on travaille à faire chaque jour chez Helios. Mais comment faire pour s'y retrouver dans une industrie aussi opaque ? Nous voulons lever le voile sur le fonctionnement de la banque, pour former une nouvelle génération d'épargnant acteurs. Prêts à changer ensemble, les règles de la banque ?

À découvrir