Écobanque : écologie + banque, quel est le rapport ?

Mettre la banque au service de l'écologie, et donner naissance à une écobanque : douce utopie recyclée avec un joli vernis marketing, ou nouveau modèle pour une transition majeure ?

April 07, 2021 · 3 min de lecture

Pourquoi rejoindre une écobanque ?

Comme le résume Alexandre Poidatz, auteur d'un rapport de l'ONG Oxfam France sur les engagements climat des banques françaises, « nous polluons davantage via ce que finance notre argent à la banque que via notre propre consommation. En d’autres termes, l’argent de nos comptes en banque représente notre premier poste d’émissions de éqCO2 ».

Pour la seule industrie du charbon, la plus émettrice de CO2, l'arrêt complet des investissements dans les entreprises ayant des actifs en Chine ou aux États-Unis n'est prévu qu'en 2040, un horizon bien trop lointain pour espérer contenir le réchauffement climatique.

Ces mêmes investissements nous conduisent vers une trajectoire à +4 °C en 2100, là où le seuil des 1,5 °C, inscrit dans l'Accord de Paris de 2015, ne devrait pas être dépassé.

Ce constat appelle un changement profond et immédiat vers un autre modèle bancaire. Les néobanques ont porté une rupture technologique. Les écobanques sont en passe de mener la révolution écologique. On vous explique.

Les 3 piliers d'une écobanque

Les 3 piliers d'une écobanque

Une écobanque finance un monde durable

Parce que les investissements d'aujourd'hui façonnent le monde de demain, une écobanque ne finance pas les secteurs qui aggravent le réchauffement climatique et qui participent au déclin de la biodiversité. Une écobanque finance uniquement des projets qui sont alignés avec la transition écologique.

Nous n'avons plus le temps de remettre nos engagements à demain. En refusant une vision court-termiste, une écobanque fait émerger et accompagne dans la durée des entreprises qui se saisissent des enjeux climatiques et y apportent des solutions concrètes.

C'est le cas chez Helios. Notre liste d'exclusion vous garantit que pas un euro ne vient alimenter les secteurs représentant un danger pour la biodiversité et l'humain : le charbon, l'extraction pétrolière, l'armement ou les pesticides chimiques sont tous exclus.

Nous allouons l'intégralité des dépôts investis à des projets qui participent de manière concrète à la transition écologique : traitement des déchets, énergies renouvelables, agriculture durable, conservation des écosystèmes, mobilité bas carbone, etc.

Les secteurs soutenus par Helios

Une écobanque est transparente

Mettons fin à l'opacité du secteur bancaire. Bien que ce soit notre argent, il est actuellement impossible de connaître précisément la destination des investissements des banques.

Une écobanque partage avec ses clients les projets qu'elle finance : elle rend des comptes, et invite ses clients à vérifier ses engagements dans une démarche de transparence :

  • elle permet de suivre les projets financés par les dépôts de ses clients, et de mesurer leur impact social et environnemental ;
  • elle propose une offre lisible permettant à chacun de comprendre le modèle économique ;
  • elle met en place des outils concrets pour que l'ensemble des clients puisse participer au développement des futurs produits et services — l'élaboration d'une feuille de route commune est l'assurance d'une vision partagée.

Jusque dans la gouvernance, une écobanque intègre dans sa gestion des représentants de ses salariés, mais aussi des personnalités extérieures à sa structure, représentants de clients et experts du climat et de la finance, afin de nourrir sa réflexion sur le fléchage des financements.

Chez Helios, le changement se mesure dans le tableau de bord d'impact intégré à l'application bancaire : tous les projets financés y sont listés.

Au quotidien avec le tableau de bord participatif, et de manière régulière avec de grandes enquêtes pour construire la banque ensemble, Helios voit sa gestion guidée chaque trimestre par un comité de parties prenantes composé d'experts reconnus du climat et de la finance.

Aperçu du tableau de bord d'impact, où les utilisateurs peuvent consulter les projets financés

Aperçu du tableau de bord d'impact, où les utilisateurs peuvent consulter les projets financés

Rejoignez la première écobanque digitale

Mettre notre argent au service d'une économie plus juste et respectueuse de l'environnement, c’est notre pouvoir, mais aussi notre responsabilité. Dès maintenant, changez avec nous les règles, et créez le futur de la banque. Plus nous sommes nombreux, plus notre impact est fort !

Le billet vert à quoi ça sert ? Nous sommes convaincus qu'il faut changer les règles de la banque pour financer un monde plus durable. C’est ce qu’on travaille à faire chaque jour chez Helios. Mais comment faire pour s'y retrouver dans une industrie aussi opaque ? Nous voulons lever le voile sur le fonctionnement de la banque, pour former une nouvelle génération d'épargnant acteurs. Prêts à changer ensemble, les règles de la banque ?

À découvrir