État des lieux de la finance fossile

Deuxième article de notre série sur la finance durable.

November 22, 2021 · 2 min de lecture

Avant d'évoquer les alternatives au système bancaire traditionnel, commençons justement parévoquer les critiques qui lui sont portées. Et ça, c'est exactement la raison d'être derrière la création d'Helios. Nous en parlions déjà dans l'article "Pourquoi notre argent détruit la planète". Mais une piqûre de rappel n'est jamais inutile, d'autant plus que le dernier palmarès met en avant le manque de volonté de certaines banques françaises. (Source : Rapport "Banking on Climate Chaos 2021")

Source : Oxfam 2020 "Les vrais chiffres des financements climat", et Reclaim Finance 2021 "Banking on Climate Chaos"

Source : Oxfam 2020 "Les vrais chiffres des financements climat", et Reclaim Finance 2021 "Banking on Climate Chaos"

Vous voyez où on veut en venir ? La réorientation des investissements des 3 plus grandes banques françaises seraient suffisantes pour combler l'écart de financement promis aux pays en développement !

Concrètement qu'est ce que ça veut dire "financer les industries fossiles" ? C'est financer le maintien et l'expansion de l'exploitation de ressources fossiles et fortement émettrices de gaz à effet de serre : le pétrole, le gaz et le charbon. Plus précisément cela implique :

Et les banques françaises ne cessent de mettre en avant leurs arguments et leurs engagements : à les croire, elles sont toutes plus vertes les unes que les autres !

Le charbon par exemple n'a pas la côte en France. On retrouve donc des déclarations qui se veulent ambitieuses dans l'exclusion du charbon du portefeuille des banques françaises. BNP Paribas par exemple s'engage à ne pas accepter de nouveaux clients dont le chiffre d'affaires lié au charbon dépasse les 25%. Aucun problème par contre pour les entreprises déjà clientes ou celles, très nombreuses, dont les activités diversifiées les placent sous ce seuil. La Société Générale utilise aussi ce seuil de 25% mais permet, en plus, à des entreprises au dessus de la limite mais avec une "stratégie crédible de sortie du charbon" de continuer à être financées. La banque ne mentionne aucun critère sur cette stratégie, remettant sérieusement en doute l'annonce.

Source : Banking on Climate Chaos

Source : Banking on Climate Chaos

Et au delà des énergies fossiles, les banques financent massivement et indifféremment des industries mortifères et nocives pour l'être humain et son environnement. Lueur d'espoir : certaines vont dans la bonne direction.

Mais alors si le secteur est aussi problématique, quelles sont les solutions pour dépolluer la banque ? Dans une série d'articles à venir, on va essayer de vous expliquer simplement et de manière transparente ce qu'est la finance durable et on en parlait ici mais il est important de comprendre les grandes tendances du secteur pour choisir et agir.

Le billet vert à quoi ça sert ? Nous sommes convaincus qu'il faut changer les règles de la banque pour financer un monde plus durable. C’est ce qu’on travaille à faire chaque jour chez Helios. Mais comment faire pour s'y retrouver dans une industrie aussi opaque ? Nous voulons lever le voile sur le fonctionnement de la banque, pour former une nouvelle génération d'épargnant acteurs. Prêts à changer ensemble, les règles de la banque ?

À découvrir