Séquestration carbone
Développement durable

Séquestration carbone

La séquestration du carbone correspond au fait de capturer et de stocker le carbone en vue d’éviter qu’il ne soit émis dans l’atmosphère. Cette approche vise à réduire la quantité du dioxyde de carbone atmosphérique afin de lutter contre le changement climatique mondial, notamment le réchauffement climatique. Elle permet en effet d’atténuer les émissions des gaz à effet de serre.

Près de la moitié des émissions anthropiques peuvent être extraites de l’atmosphère via l’équilibre du cycle du carbone. Pour capturer et stocker le carbone, il existe deux méthodes, à savoir la méthode naturelle (bioséquestration) et celle industrielle.

Concrètement, la séquestration carbone naturelle consiste à augmenter la teneur en carbone d’un réservoir autre que l’atmosphère. Faisant partie des écosystèmes aquatiques, les océans constituent un réservoir capable d’absorber environ 50 fois plus de carbone que l’atmosphère. Sous l’action des phytoplanctons, une partie de CO2 est transformée en carbonate de calcium. Une fois ces organismes morts, leurs carapaces se retrouvent au fond de la mer et forment des roches carbonatées.

Les sols peuvent également agir comme un puits de carbone. Le carbone du sol est fixé dans la biomasse sous forme de carbone organique. C’est le processus de photosynthèse qui mène à ce piégeage par des organismes vivants. Le carbone des sols peut ensuite être rejeté soit par fermentation, soit par respiration, soit par fossilisation.

La séquestration carbone industrielle se rapporte aux activités industrielles. La méthode la plus utilisée s’avère le captage de CO2 par solvant. Elle consiste à capturer la fumée produite par une activité et à y ajouter du solvant afin de séparer le CO2 du reste des composants. Le CO2 ainsi récupéré est ensuite comprimé, puis liquéfié avant d’être transporté dans le site de stockage du carbone. Il est alors stocké de façon permanente dans des couches très profondes en dessous de la terre.

Le carbone stocké peut être réutilisé. Dans ce cas, le CO2 peut devenir une matière première qui s’inscrit dans le cadre de l’économie circulaire. La séquestration du carbone se présente ainsi comme une opportunité pour atteindre la neutralité carbone.

Intéressé par les alternatives bancaires éthiques ?

Ouvrir un compte helios, c'est déposer un bulletin de vote en faveur de la transition écologique ! 8 minutes suffiront pour commencer à changer votre impact sur l'environnement.

Ouvrir un compte