Droit au compte
Banque au quotidien

Droit au compte

Aujourd’hui, disposer d’un compte bancaire s’avère plus qu’indispensable pour effectuer de nombreuses opérations de la vie courante. Également appelé compte à vue, cet instrument comptable permet de percevoir un salaire, payer des achats ou régler des factures. Par ailleurs, toute personne physique ou morale dépourvue de compte peut faire valoir son droit au compte. Le gouvernement français tente notamment de limiter toute exclusion bancaire, à l’heure où une grande majorité des transactions et des paiements passent par les organismes à crédit.

Qu’il s’agisse d’un particulier, d’un professionnel ou d’une société, celui-ci peut faire ouvrir un compte auprès de la banque de son choix. Le demandeur devra ensuite fournir à l’établissement bancaire quelques pièces justificatives nécessaires à l’ouverture d’un compte. Dans l’Hexagone, le montant des frais de tenue de compte varie d’un organisme bancaire à l’autre.

Mis à part l’ouverture d’un compte courant classique, il existe également différents types de comptes en banque adaptés à tous les besoins des usagers. À savoir, le compte commun, le compte épargne, le compte bancaire professionnel, et bien d’autres encore.

En cas de refus d’ouverture de compte venant d’un établissement de crédit, l’intéressé pourra jouer le dispositif légal afin de bénéficier d’un compte de dépôt. Dans ce cas, l’individu peut saisir la Banque de France de la procédure du droit au compte bancaire. En tant que banque centrale, celle-ci pourra imposer à un organisme de fournir des services bancaires de base (tenue de compte, relevé de compte mensuel, solde du compte, virement, prélèvement, carte bancaire, etc.).

Intéressé par les alternatives bancaires éthiques ?

Ouvrir un compte helios, c'est déposer un bulletin de vote en faveur de la transition écologique ! 8 minutes suffiront pour commencer à changer votre impact sur l'environnement.

Ouvrir un compte